samedi 29 octobre 2016

King's Game, tome 5 : Apocalypse - Nobuaki Kanazawa

« C'est parce qu'on suppose un démon effrayant qu'il nous fait peur »

Titre : King's Game, tome 5: Apocalypse
Auteur : Nobuaki Kanazawa
Editeur : Lumen
Collection : /
Genre : Horreur
Date de publication : 6 octobre 2016
Nombre de page : 412
Prix : 15 €
 
Synopsie : La fin du King's Game approche ! Cette fois, le défi diabolique lancé tous les soirs à minuit n'est plus seulement réservé à une poignée de malheureux, mais s'adresse aux lycéens du pays tout entier... Le reste de la nation suit les événements à la télévision, où défilent les messages abjects du roi.
Lorsque le premier ordre tombe – tous les lycéens de la préfecture de Hiroshima sont sommés sous peine de mort de rejoindre en moins de 24 heures la région voisine d'Okayama –, trois amis décident de s'y plier. Mais pour Tomohisa, Shûichi et Yuka, qui croient à une simple plaisanterie, c'est surtout l'occasion de sécher les cours. Jusqu'à ce que la terrible sanction s'abatte sur les réfractaires...
La menace est claire : des dizaines de milliers d'adolescents sont bel et bien en danger de mort ! Nos jeunes héros sauront-ils résoudre l'énigme du jeu du roi afin de parvenir à survivre et à empêcher les massacres ? Dans ce nouvel opus de King's Game, l'enjeu monte encore d'un cran. Cette fois, c'est une véritable apocalypse qui s'annonce !

Je tiens à remercier (encore une fois) les éditions lumen pour cette envoie j'étais comme une folle ! Je l'attendais depuis longtemps celui-là ! Depuis la fin du tome deux en fait. Je me suis empressée de le lire et comme d'habitude je l'ai finis en un temps record.

Je me suis plongée dans le livre avec une facilité extraordinaire. Comme à chaque fois, l'auteur nous immerge dans le jeu du roi. J'étais vraiment heureuse que l'histoire reprenne enfin et qu'on découvre un jeu du roi bien plus sanglant. Ainsi que de nouveaux personnages tous super intéressants.

J'ai beaucoup aimé les personnages qu'on découvre dans ce tome-ci. Non seulement les personnages principaux, les gentils héros mais aussi les cinglés, qui ne pensent qu'à eux. Surtout un en particulier très mystérieux, qui aura, je pense de l'importance dans la suite. On ne sait pas trop sur quel pied dansé. Et on retrouve Nobuaki et Natsuko (mort mais bon on ne peut pas tout avoir) et ils continuent à intriguer.

L'histoire aussi est un point fort. Le fait que tous les lycéens du japon soient touchés est vraiment une super idée. Ça fait beaucoup (beaucoup) de mort à la fin et c'est marrant (moi, folle ? Non). Pourtant le fait que ce soit à si grande échelle fait qu'on est moins dans une ambiance glauque, il y a plus de distance. On ne connaît pas ceux qui meurt donc on est moins touché par leur mort. Et le fait qu'il y est seulement trois ordres en quatre cent pages est dommage. C'est parfois un peu long. Et je pense que c'est surtout fait pour qu'il y est plus de tome parce que trois ordres c'est un peu abusé. Il n'y a plus qu'à attendre la suite.

L'intrigue prend un nouveau tournant et je dois avouer ne pas trop avoir compris. J'ai l'impression que ce qu'on avait appris dans les tomes précédents est ici complètement bouleversé. On ne sait plus quoi croire et je me demande bien ce qui va se passer dans les prochains tomes. Et même si cela repose sur le même principe à chaque fois je trouve qu'on ne s'en lasse pas, parce qu'il y a toujours de nouveaux personnages et de nouvelles histoires.

En somme j'ai beaucoup aimé ce tome-ci comme tous les autres même si ça traîne en longueur. Les personnages sont géniaux et l'intrigue prend un nouveau tournant.

♫♫♫♫

mercredi 26 octobre 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 3 : La bibliothèque des âmes - Ranson Riggs

« Personne ne peut vous faire plus de mal que les gens que vous aimez. »

Titre : Miss Peregrine et les enfants paticuliers, tome 3 : La bibliothèque des âmes
Auteur : Ranson Riggs
Editeur : Bayard
Collection : /
Genre : Fantastique
Date de publication : 11 mai 2016
Nombre de page : 582
Prix : 17,90 €
 
Synopsie : Dans le Londres d'aujourd'hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair d'Addison, l'illustre chien particulier doué de parole.
Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d'or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l'Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où les pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité. Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l'ennemi a bien établi son QG dans l'Arpent, derrière les murs d'une forteresse imprenable...

 
 
Je l'ai attendu ce troisième tome ! Je suis passée devant des centaines de fois en me disant « il faut que je l'achète ! ». Mais mon porte-monnaie me rappelait à l'ordre à chaque fois. Quand je l'ai enfin acheté je n'ai pas attendu plus longtemps pour le lire.
 
Même si j'avais lu le tome deux récemment, j'avais oublié certains détails et j'ai eu un peu de mal à me remettre dans le bain. Finalement après quelques pages je me suis immergée dans le monde des particuliers bien plus sombre que précédemment. On entre vraiment dans une partie immergée de l'iceberg qui fait bien flippée.
 
J'ai beaucoup aimé Jacob dans ce tome, il est réfléchi et en même temps il sait agir rapidement. On voit qu'il a évolué et qu'il a grandi. En revanche Emma m'a été insupportable ! Je ne comprends vraiment pas ce qu'ils font ensemble, ils sont totalement différents. Elle est vraiment butée et totalement imprévisible. Bref je voulais la baffer à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche. En revanche, les nouveaux personnages sont géniaux ! Chacun cache ses secrets et ça créait de super rebondissement. En fait l'histoire repose surtout sur les secrets de chacun
 
En parlant de l'histoire je ne sais pas trop quoi en penser. Malgré l'ambiance sombre que j'ai beaucoup aimée, il m'a manqué cette étincelle dans l'histoire. Au début c'était bien , avec la nouveauté mais ça traîne vite en longueur alors que ce n'est pas forcément nécessaire. Passé les deux cents pages on commence vraiment à trouver le temps long, et l'action revient seulement vers les cinq cent pages. On en apprend plus sur le monde des particuliers mais je pense qu'il y aurait pu avoir encore plus de détails. En revanche en ce qui concerne la fin je dois dire que j'ai vraiment beaucoup aimé. Comment tout ce finit c'est génial !
 
Je ne pourrais rien reprocher au suspense. Il est vraiment là, durant tout le livre et on a quand même pas mal de révélation. Mais encore une fois, il y a un passage à vide et c'est dommage. Le principal se concentre à la fin ce qui est dommage. Et même si la fin est quand même assez fermée, on peut entrevoir une suite. Et d'après ce que j'ai entendu c'est prévu. D'un côté ça pourrait être bien mais j'ai peur que cela tourne en rond et que l'auteur ne sache plus nous surprendre.
 
En somme je suis assez mitigée sur ce troisième tome. Pour moi c'est le moins bon de la trilogie. Certains personnages deviennent exécrables, et l'histoire manque de profondeur et il y a un creux au milieu. La fin remonte quand même un peu le tout parce que je trouve qu'elle est très bien menée. Donc je ne sais pas trop quoi en penser.
 
♫♫♫

samedi 22 octobre 2016

La communauté du sud, tome 8 : Pire que la mort ; tome 9 : Bel et bien mort - Charlaine Harris


« - Le vampire n'est pas un mauvais homme. Et il t'aime. »

Titre : La communauté du sud, tome 8 : Pire que la mort ; tome 9 : Bel et bien mort 
Auteur : Charlaine Harris
Editeur : j'ai lu
Collection : /
Genre : Fantastique
Date de publication : 2009
Nombre de page : 443
Prix : 8,90 €

Synopsie : Dans une région dévastée après le passage de l'ouragan Katrina, Sookie a fort à faire pour aider les communautés humaine et vampire à se reconstruire. Si la jeune serveuse est saine et sauve, elle n'en est pas moins préoccupée : les temps changent pour les vampires et les lycanthropes, de nouveaux dangers s'annoncent et Quinn, son petit ami et sublime tigre-garou a disparu !
 
 
 
 
 

Les cours on reprit et cela signifie donc pour moi : La communauté du Sud. Et oui c'est souvent le livre qui m'accompagne dans mon sac tous les jours. Parce qu'il est petit, qu'il faut que je rattrape mon retard et que c'est un peu comme une habitude.
Tout d'abord, le tome huit est vraiment long. Déjà quand j'ai vu sa taille j'ai eu peur. Et j'avais raison. L'action arrive sensiblement rapidement mais après, tout est très plat et c'est plus du remplissage qu'autre chose. J'ai quand même mis un mois pour le lire et je n'étais pas très enthousiasme à chaque fois. Mais la fin rattrape quand même beaucoup de choses parce qu'elle est explosive. Le tome neuf, lui est carrément génial ! Le tome précédent n'était qu'une amorce pour celui-ci.
Les personnages sont fidèles à eux-même. Chaque tome me conforte dans l'idée qu'Eric est parfait et que Sookie s’endurcit. Certains m'ont passablement énervé tels que le frère de Sookie ou Quinn. De nouveaux personnages arrivent et chacun à son utilité dans l'histoire et il donne du sang neuf à la série qui commençait quand même à s'épuiser.
L'histoire prend un nouveau tournant. Après les remplissages du tome six et sept, le tome huit et neuf vienne enfin apporter quelque chose de nouveau. Nouvelle intrigue, évolution des personnages, découverte d'un monde fantastique étendu. En somme on sent que l'histoire est à un tournant et que c'est la dernière ligne droite. Les aventures de Sookie se font plus gores et plus brutales et l'ambiance est beaucoup plus glauque que dans les premiers tomes.
Je dois avouer être passé un peu à côté de l'intrigue du tome huit même s'il y a quelques éléments intéressants. Comme je l'ai dit je me suis forcée et au bout d'un moment, les histoires de Sookie m'ont passablement énervée. Le tome neuf est bien meilleur sur ce point ! On ne voit pas les pages défiler. Même si je me doutais de ce qui aller se passer à la fin, cela n'a rien gâcher à ma lecture.
En somme c'est une déception pour le tome huit mais le tome neuf rattrape le tout car je l'ai vraiment aimé. L'histoire prend un nouveau tournant et on sent le ligne droite arrivée avec de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues beaucoup plus brutales que les premiers tomes.
 
Tome 8 : ♫♫♫
Tome 9 : ♫♫♫♫

mercredi 19 octobre 2016

Passeuse d'âmes, tome 2 : Possédée - Lyn A Lewis

« Serais-je à jamais hantée et condamnée à me repaître de la douleur de mes victimes ? »

Titre : Passeuse d'âmes, tome 2 : Possédée
Auteur : Lyn A. Lewis
Editeur : Auto édité
Collection : /
Genre : Fantastique
Date de publication : 15 octobre 2016
Nombre de page : 408
Prix : 15,95 €
 
Synopsie : Malédiction. Destin. Trahison.
Depuis des générations, les membres de la famille Homes perçoivent les esprits et les manipulent dans leur propre intérêt. Seule Érine a choisi d'user de ses talents pour enfermer les plus malveillants d’entre eux afin de protéger ceux qui en sont victimes.
Un jour, sa route croise celle d'un homme énigmatique à l'aura aussi effrayante qu’intrigante. Suite à cette rencontre, l'existence d'Érine est bouleversée. Elle se retrouve prise au piège d’une succession d’événements funestes qui feront d’elle une Passeuse d’âmes. Elle se verra alors contrainte d'affronter sa famille ainsi que le terrible secret qu'elle cache depuis des siècles
La mort n’est pas la fin, elle n’est qu’une destination.


Ce tome deux je l'attendais ! Même si heureusement je n'ai pas eu à attendre très longtemps grâce à Lyn qui ma la gentiment envoyé en E-book ! Encore merci !

Je vais commencer directement par les personnages. Ils sont tous fidèles à eux-mêmes et je les aime toujours autant. Encore une fois, Erine est géniale et nous semble tellement réelle ! Clayton monte dans mon estime de page en page, je suis raide dingue de cet homme. Et même les autres, tel que Debra, Elanor où Thalès/Liam m'ont semblé attachant. Dans ce tome-ci, chacun se révèle et on comprend les agissements de certains. Ça les rend tellement attachants. On se rend compte qu'il n'y a pas vraiment de méchant ou de gentil.

Ici, l'histoire commence beaucoup plus doucement que dans le premier tome. L'action met du temps à venir et même si ce n'est pas gênant, c'est quand même un autre rythme et je dois avouer que cela m'a un peu déçu. Moi qui m'étais habitué à sursauter à chaque page. On est plus centré sur une histoire profonde qui nous explique des choses et donc plus basé sur le sentimentalisme. En tout cas je l'ai ressenti comme ça. Et non pas que cela soit dérangeant (surtout les rapprochements Erine/Clayton). Évidemment on plonge encore plus dans les tréfonds du monde des morts et c'est tellement bien fait, qu'on ne peut qu'aimer.

Niveau suspense on peut dire qu'il est toujours présent (même si c'est un peu moins que dans le premier tome). On est toujours là, à vouloir savoir ce qui va se passer, comment ça va tourner ? Qui va gagner ? Parce que l'auteur est tellement tordu qu'elle n'est jamais là où on l'attend et c'est ça qui fait l'addiction d'un livre.

Parlons de la fin, que, encore une fois, j'ai trouvé dommage. Lyn si tu passes par là « Lâche-toi ! Fou nous une fin horrible, torture nous ! Torture Erine ! Vas-y ! » Voilà, encore une fois la fin est « finis » alors qu'il pourrait y avoir un suspense de malade en s’arrêtant un chapitre avant !

Pourtant, cette fois j'ai été surprise par l'épilogue qui nous révèle un truc trop chelou. Un truc où tu te dis « ça sent le pourri ! ». Alors chapeau parce que là je veux la suite !

Un somme c'est un très bon livre qui nous surprend encore avec des personnages attachants et tellement à croquer (Clayton ! *-*). Même si ce tome reste, pour moi, en dessous du tome un, je ne peux que saluer le talent de l'auteur de nous faire vivre autant d'émotion.

♫ ♫ ♫ ♫

samedi 15 octobre 2016

La communauté du sud, Tome 7 : La conspiration - Charlaine Harris


«  - L'un d'entre eux à tuer le lion, à crut bon de préciser André.
Ça m'a fait de la peine. Je l'aimais bien, moi, ce lion. Enfin, de loin. »

Titre : La communauté du sud, Tome 7 : La conspiration
Auteur : Charlaine Harris
Editeur : J'ai lu
Collection : /
Genre : Bit-lit
Date de publication : 25 novembre 2009
Nombre de page : 407
Prix : 8,90 €

Synopsie : Trahie par son grand amour aux longues canines, la jeune serveuse télépathe, doit non seulement gérer un nouveau prétendant (un tigre-garous ô combien séduisant!) mais également aider la Reine à retrouver sa puissance financière et son autorité morale. Sookie devra choisir son camp, au jeu dangereux de la vie et de la mort...
 
 
 
 
 
 
 

 
 
Il était temps que je remette le nez dans cette série après trois mois. Le tome 6 était loin derrière moi et je me suis plongée à l'aveuglette dans ce septième opus. Je ressortais mitigé du dernier tome et je n'en attendais pas beaucoup de celui-la. Je voulais simplement une lecture légère.

Dès le début j'ai apprécié ma lecture. Je suis rentrée dans le livre avec une facilité déconcertante en comparaison des autres tomes. J'ai eu un peu de mal à suivre au début mais finalement au fil des pages l'auteur remet en place l'histoire et j'ai fini par comprendre le gros de l'ancienne intrigue. L'action commence rapidement dans ce tome-ci et on ne passe pas la moitié du livre à raconter la vie de Sookie dans sa petite ville. Ce n'est pas encore la grande action mais on s'améliore ! J'ai surtout l'impression (après je suis peut-être folle) que plus on avance et plus cela s'améliore.

J'ai beaucoup plus apprécié Sookie ici que précédemment. Je ne serais pas trop dire pourquoi mais elle est moins fragile et pourtant ses réactions sont beaucoup plus censées qu'avant. Cette fois on a vraiment à faire une fille normale et non pas à une héroïne très étrange. Je dois avouer que le nouveau personnage de Quinn aide beaucoup. Ce mec est simplement génial et beaucoup plus intéressant que Bill ou Eric. C'est triste à dire mais même si j'ai passé six tomes avec ses deux derniers, Quinn, en un seul tome, a su me séduire. A l'image de Sookie il est bien plus réaliste dans ses propos et ses actions. Ensuite se rajoute d'autres personnages qui prennent encore plus d'importance dans le livre (et qu'on ne trouve pas dans la série) auxquels on s'attache beaucoup. Niveau personnages je n'ai rien à dire, c'est largement mieux que dans les premiers tomes.

L'histoire est, quant à elle, assez bancale. Je n'ai pas trop compris l’intérêt de ce tome dans l'intrigue générale de la série. Comme pour Vampire City T8 (ma chronique ici), ce tome ne fait pas avancer l'histoire et tient plus lieu de remplissage. Mais étonnement c'est pour le moment mon préféré de la saga. L'histoire était beaucoup plus riche et plus complète de sorte qu'il y a beaucoup d'action. C'est assez étrange et je ne sais pas trop comment l'expliquer. En bref l'histoire est un gros point fort aussi, même si je ne vois pas le rapport avec le fil rouge de la saga.

Je dirais que le suspense est globalement là. Parce que j'avais beau me douter de quelques petits éléments, l'intrigue principale m'est complètement passé sous le nez. On finit par se prendre à l’enquête qui est très bien travaillée, comme dans les autres tomes. On ne se doute jamais de la fin et c'est vraiment bien.

En somme ce septième tome est très bon et je pense qu'il est même le meilleur pour le moment de ce que j'ai lu, avec de très bon personnage réaliste, une bonne histoire et une bonne intrigue. Mais il m'a manqué ce petit quelque chose en plus qui a fait que ce n'est pas un coup de cœur.
 
♫ ♫ ♫ ♫

samedi 8 octobre 2016

Possession, tome 1 - Elana Johnson

« La liberté est facile à confisquer »

Titre : Possession, tome 1
Auteur : Elana Johnson
Editeur : Michel Lafon
Collection : /
Genre : Science-fiction
Date de publication : 13 octobre 2011
Nombre de page : 392
Prix : 15,95 €

Synopsie : Dans le monde de Violette, personne n'imagine transgresser les règles des Penseurs. Eux seuls décident des lois et ont le pouvoir d'influencer les esprits. Mais Violette refuse de se soumettre. Alors qu'un soir de couvre-feu elle rend secrètement visite à Zenn, celui qu'elle aime depuis toujours, elle est envoyée en prison. Là-bas, elle fait la connaissance de Jag, un membre actif des Rebelles. Elle va vite comprendre que ce jeune homme aussi mystérieux qu'irrésistible peut la conduire vers de nouveaux horizons affranchis de l'emprise des Penseurs. Mais elle découvre également le prix de la liberté. Violette saura t-elle affronter la vérité sur les siens ?

 
 
 
 
Malgré les mauvaises critiques sur ce livre, je voulais y croire. Moi qui aime les dystopies (au passage cela n'en ai pas) je me suis dit que j'aimerais ou du moins que ce serait une lecture.

Le début est assez prometteur. On entre directement dans l'action et l'auteur met facilement en place l'univers dans lequel on évolue. Durant les premiers chapitres tout est clair et on peut même s'attacher à l'héroïne. J'y ai vraiment cru !

Pourtant tout se dégrade rapidement. Les personnages sont tellement stéréotypés ! Violette est insupportable, Jag et Zenn sont justes là pour le décor et je n'ai absolument rien compris à leur histoire, qui a beau être répétée, n'est pas clair du tout. On se retrouve dans un triangle amoureux, certes peu prononcé, mais bien là. Impossible d'y est échapper. Les autres personnages, dont je ne me souviens même pas des noms, sont sous-traités et seulement là pour mettre de l'action.

L'histoire aurait pu être très bonne. Au début on est vraiment dans un univers dystopique et puis soudain ça part en couille et il nous foute de la magie ou je ne sais quoi ! Désolé pour le langage mais je me suis vraiment dit « mais what the fuck ? ». L'idée est bonne et cela donne de l'originalité à l'histoire dès plus banale mais c'est mal exploité. Je n'y ai rien compris ! Ça vient comme un cheveu sur la soupe et ça gâche toute l’histoire. Et les moments où Violette rentre dans la tête de Jag pendant la nuit sont tellement mal fait. Impossible de savoir quand c'est, ce qui se passe. Il n'y a rien pour le distinguer.

Je mentirais en disant qu'il n'y a pas de suspense mais franchement il est minime et seulement au début et à la fin. Les révélations sont mal exploitées ce qui fait qu'au final elles n'ont pas d’intérêt. Et ça devient long au bout d'un moment. C'est vraiment répétitif.

L'écriture n'a absolument rien d'extraordinaire. Elle est fluide et nous fait avancer sensiblement vite dans le livre. Il y a parfois quelques belles phrases et des mots rechercher mais cela ne va pas chercher loin non plus. Ça s'adresse vraiment à un jeune public.

En revanche le point positif c'est la fin qui est vraiment bien et qui donne envie de lire la suite malgré les 300 pages de répétitions. Elle finit vraiment en queue de poisson. De toute façon la suite n'est pas sortie en français et je comprends pourquoi.

Une grosse déception pour moi, qui m'attendais à une dystopie et qui tombe dans une science-fiction fantastique mal exploité avec des personnages stéréotypés et un suspense peu présent. Seule la fin est positive car elle donne vraiment envie de lire la suite mais le tome 2 n'a pas était traduit en français et je n'irais pas le lire en anglais.

♫♫

mercredi 5 octobre 2016

Beautiful Dark, tome 1 - Jocelyn Davies


Titre : Beautiful Dark, tome 1
Auteur : Jocelyn Davies
Editeur : Pocket Jeunesse
Collection : /
Genre : Fantastique
Date de publication : 20 juin 2013
Nombre de page : 284
Prix : 16,50 €

Synopsie : Le soir de son dix-septième anniversaire, Skye rencontre deux garçons aussi différents que le feu et la glace. Leurs points communs : une même attirance pour la jeune fille... et leur condition d'ange déchu. Mystérieux et sombre, Devin est un messager de l'Ordre qui contrôle le destin de chacun. Charmeur et lumineux, Asher est un partisan de la Rébellion qui défend le libre arbitre. Ils vont l'un et l'autre chercher à séduire Skye, dont les pouvoirs sont encore ignorés de tous...
 
 




 

Il était tant que je sorte ce livre de ma PAL. Je me demande même pourquoi je l'ai pris. Enfin j'avais entendu vraiment longtemps pour le lire et finalement j'avais envie d'un livre court.

L'histoire est assez banale au final. Voir carrément du déjà vu. On retrouve une jeune fille « normale » qui attire deux beaux garçons mystérieux. Avec la meilleure amie et tout le tralala. Il ne faut vraiment pas en attendre beaucoup de ce côté là, et au final même l'histoire des pouvoirs est tellement prévisible. C'est vraiment du vu et du revu.

Pourtant j'ai quand même bien aimé les personnages. Skye m'a un peu énervée mais finalement on l’apprécie. Je ne pouvais qu’accrocher au deux garçons : Devin et Asher parce qu'ils ont beau être des clichés ambulant, on ne peut pas se lasser. Les autres personnages restent assez en arrière même s'ils y a des sous intrigues plus ou moins intéressantes. Mais franchement la venu de la fouteuse de merde c'est tellement du copié collé de Hush,Hush (ou peut-être que c'est l’inverse mais bon).

Comme je l'ai dit, le suspense est vraiment absent. On s'attend à pratiquement tout, surtout en ce qui concerne l'histoire d'amour et la nature de notre cher Skye. Dès les premières pages, et rien qu'en lisant le résumé on se doute de tout. Ayant lu Hush, Hush avant rien ne m'a surprise ! C'est pratiquement la même chose et c'est vraiment dommage parce qu'il y avait du potentiel.

En ce qui concerne l'écriture, je dois dire qu'elle n'a rien de bien fabuleuse non plus. C'est fluide et ça se lit vite mais rien de plus.

En somme j'ai bien aimé même si c'est du vu et du revu. Si j'ai l'occasion d'acheter la suite je la lirais sûrement. Malgré ses nombreux défauts, il passe bien entre deux grosses lectures.
 
♫♫♫