samedi 30 avril 2016

Book Haul - Avril 2016

Hey les bibliophiles !
Nous somme le 30 avril et donc on se retrouve pour le Book Haul du mois d'Avril.

Ayant fait un tour dans une librairie d'occasion et les cadeaux d'anniversaire étant arrivés en retard, je me retrouve avec 11 livres qui ont rejoins ma PAL.


En Avril j'ai acheté...


Bird Box : Malorie élève ses enfants de la seule façon possible : barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S’ils s’aventurent à l’extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S’ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions : rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu’au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l’autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd’hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.

Loup y es-tu : Et si les êtres maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement?
Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs. Bref, tapies dans l’ombre d’Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux télé, elles auraient entre leurs mains expertes le devenir de l’humanité.
Sinistre tableau !
Si de tels êtres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également. Qu’en ce début du XXIe siècle, ces personnages merveilleux s’éveillent et décident de se battre.
Et alors, qui sait de quel côté la balance pencherait…

Terrienne : Après avoir reçu un étrange message de sa sœur Gabrielle, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche.
Accompagnée d'un vieil écrivain en mal de création, rencontré sur la route, elle passe alors brusquement de l'autre côté.
Et découvre un monde parallèle, un univers blanc, aseptisé, glacial. Là-bas, les habitants ne respirent pas, ne sourient pas, et les humains sont esclaves. Au milieu d'eux, elle comprend vite que sa soeur est retenue prisonnière, quelque part, et qu'elle est en danger. Anne va tout tenter... jusqu'au péril de sa vie.

Strange Angels : Le vrai monde est un endroit effrayant. Demandez simplement à l’orpheline de seize ans, Dru Anderson, une fille déterminée qui a eu sa juste part de méchants. Elle est armée, dangereuse et prête à tuer et à poser les questions plus tard. Il lui faut donc du temps pour savoir à qui elle peut faire confiance... Du plus loin qu’elle se rappelle, Dru Anderson a toujours été «étrange». Elle voyage de ville en ville avec son père à la poursuite des choses qui apparaissent la nuit. C’est une vie bizarre, mais une bonne vie — jusqu’à ce que tout explose dans une ville glaciale et délabrée du Dakota, lorsqu’un zombie affamé force la porte de sa cuisine. Seule, terrifiée et piégée, Dru va devoir compter sur chaque recoin de son esprit et s’entraîner à rester en vie. Les monstres ont décidé de chasser à leur tour, et cette fois, Dru est au menu. Ses chances de survie? À peu près nulles.

Le dernier jardin : Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ?
Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L'humanité a cru voir son avenir assuré...jusqu'au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l'espèce.
Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l'amour sincère de son mari et la confiance qui s'instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n'a qu'une idée en tête : s'enfuir de cet endroit.

Les cavaliers de l'apocalypse T4 : La fin des temps approche. Les Cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l’Enfer sur Terre.
Perdu au milieu de nulle part, Reseph ignore tout de sa propre vie excepté son nom. Lorsqu’une jeune femme, Jillian Cardiff, lui porte secours, il tombe immédiatement sous son charme. Et c’est réciproque.
Mais Reseph se révèle être l’effrayant Pestilence, qui a semé la mort et la destruction parmi les hommes. Un passé terrifiant qu’il devra affronter s’il veut sauver le futur qu’ils désirent tous les deux.

Les 100 : Personne n'a posé le pied sur Terre depuis des siècles... jusqu'à aujourd'hui.
Depuis qu'une guerre nucléaire a ravagé la planète, l'humanité s'est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd'hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro... ou de mourir dès leur arrivée.
Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d'elle, cette fille qu'il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.
Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n'ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l'humanité.

Les 100 T2 : 5e Jour.
Sous la menace d'un ennemi invisible, Wells s'efforce d'empêcher les 100 d'imploser, bien décidé à protéger les derniers humains sur Terre.
11e Jour.
À bord de la Colonie, Glass ne sait pas combien de temps il lui reste à vivre : elle veut profiter de la moindre seconde avec Luke.
17e Jour.
Dans la forêt hostile, Bellamy ferait n'importe quoi pour secourir sa soeur Octavia, quitte à se sacrifier pour elle.
21e Jour.
Après une cruelle série de drames, Clarke se demande si les 100 sont enfin en sécurité ou s'ils ne sont que des morts en sursis...

Les 100 T3 : Survivre.
Le manque d'oxygène à bord de la Colonie a déclenché une panique meurtrière. Seuls les plus chanceux ont pu emprunter les dernières navettes partant en direction de la Terre.
Aimer.
Cette nouvelle apocalypse plonge les 100 dans l'angoisse : qui parmi leurs proches a survécu à l'atterrissage ? Les retrouveront-ils à temps ?.
Manipuler.
Bien décidé à conserver le pouvoir, le vice-chancelier n'hésitera pas à faire taire quiconque tentera de lui résister.
Combattre.
Prêts à tout pour garder leur nouvelle liberté, Clarke, Bellamy, Wells et Glass devront chacun affronter leur destin pour sauver leur idéal. L'ultime compte à rebours a commencé.

Psi-Changeling : Dans un monde où les émotions sont interdites, les Psys punissent toute forme de désir. Sascha Duncan fait exception à la règle. Lucas Hunter est un métamorphe avide de sensations. Il est bien décidé à trouver le meurtrier qui a tué sa compagne de meute. Sascha sera son ticket d’entrée… Il découvrira vite que cette Psy en apparence froide comme la glace est capable d’éprouver des émotions… et qu’elle fascine l’animal en lui. Pris au milieu de leurs deux univers en conflit, Lucas et Sascha doivent jouer leurs rôles… ou tout sacrifier pour goûter au plaisir interdit.

Grimm, Contes : Des Contes de Grimm, on ne connaît guère en France que les plus célèbres, encore est-ce à la faveur d'une confusion, puisque, pour le grand public, ils appartiennent bien plus au monde du dessin animé qu'aux deux savants allemands qui les ont relevés pour les sauver de l'oubli.
Pourtant, tels que les frères Grimm les ont patiemment recueillis et transcits, ils sont une des sources les plus profondes du romantisme allemand et ont droit à une place de choix dans la littérature universelle. Si humbles soient-ils à l'origine, ils lui ont en effet fourni non seulement le «il était une fois» qui est le début de tout roman, mais d'inépuisables sujets de réflexion sur ses commencements et ses fins : les contes de Kafka seraient pour une part inconcevables sans ce qu'ils doivent aux
Märchen, et Brecht avait de très bonnes raisons d'imiter Grimm dans l'un de ses plus beaux poèmes.

mercredi 27 avril 2016

TAG #1 : Les choix impossibles !

Hey les bibliophiles !

Le premier tag du blog est  " Les choix impossibles " créer par Pocket Jeunesse. Il m'intrigue beaucoup et je me suis dit que ce serait un bon commencement. On commence :P


1) Votre livre préféré n'existe pas OU vous n'avez pas de coup de cœur pendant 3 ans.
Ne pas avoir de coup de cœur pendant trois ans. Je n'enchaine pas non plus les coups cœur et beaucoup de livre s'en rapproche, alors je ne pense pas que se soit très grave. Mais que mon livre préféré n'existe pas (sois Hunger Games ou Rivage Mortel) je pense que je ne pourrais pas !

2) Conseiller un livre OU se faire conseiller un livre.
Conseiller un livre. J'adore parler de livre et conseiller aux gens les livres qu'ils devraient lire. J'aime faire ma vendeuse ahah. J'écoute aussi rarement quand on me conseille un livre (je sais, c'est pas bien)

3) Hunger Games OU Le labyrinthe.
Hunger Games ! C'est ma saga préférée. Quant au Labyrinthe je n'ai aimé que le premier tome que ce soit en livre ou en film.

4) Corner une page de son livre OU casser le dos.
Corner un page, même si je déteste ça c'est toujours mieux qu'une tranche cassée. Rien que d'y penser j'en meurs !

5) Un cliffhanger à la fin d'un premier tome et ne pas pouvoir lire le T2 avant 1 an OU un livre avec une fin ouverte qui n'aura jamais de suite.
Un cliffhanger à la fin d'un premier tome et ne pas pouvoir lire le T2 avant 1 an parce que je suis capable d'attendre il n'y a pas de problème mais je déteste les fins ouvertes et je serais super frustrée ! Alors le choix est vite fait.

6) Un roman adapté en film/série OU un roman non adapté.
Un roman adapté. J'adore mettre un véritable visage sur les personnages et je trouve plus concret quand il y a des images. Je ressens plus les émotions. Bon évidement faut que ce soit une bonne adaptation sinon elle ne vaut pas la peine.

7) Un livre génial avec une couverture moche OU un livre passable avec une couverture géniale.
Un livre génial avec une couverture moche. Déjà il faudrait que j'achète le livre moche (et c'est rare) mais bon c'est le contenu qui compte. Il ne faut pas se fier aux apparences.

8) Se faire spoiler un livre OU ne jamais avoir la suite.
Se faire spoiler. Je sais, c'est étrange mais j'ai tellement l'habitude avec les séries et c'est pas ça qui va m'arrêter de regarder ou de lire. Au contraire ça me donne envi de savoir le pourquoi du comment et vite. Je connais déjà un livre qui n'aura jamais de suite et c'est horrible (PS : si les éditions Gallimard ou même Pocket jeunesse passe un jour par là : éditez le tome trois de la Foret des damnés de Carrie Ryan ! S'il vous plait !)

9) Ne jamais pouvoir parler d'un super livre OU ne lire que des livres nuls pendant 2 mois.
Ne lire que des livres nul pendant 2 mois. Au pire je réduirais mes lectures mais ne pas pouvoir vous parler de Hunger Games ou de Rivage Mortel ? Jamais !

10) Rencontrer un auteur que vous aimez pour qu'il vous parle de son prochaine livre OU pouvoir livre ce prochain livre un an avant tout le monde, sans rencontrer l'auteur.
Rencontrer un auteur que j'aime. Ce serait simplement génial ! Je préfère largement ça, à lire le livre avant tout le monde, de toute façon je le lirais un jour ou l'autre.

11) Faire une photo avec un auteur OU se faire dédicacer un livre par cet auteur.
Se faire dédicacer un livre. Je trouve ça plus concret et comme je préfère les livres je trouve que c'est mieux. Enfaite je ne sais pas vraiment pourquoi ahah.

12) Lire une série géniale d'une traite sans plus jamais y avoir accès après OU attendre 2 ans entre chaque tome de cette série.
Lire une série géniale d'une traite et ne plus y avoir accés sans y hésiter. Un an je veux bien mais deux ?! Je ne me souviendrais plus de l'histoire.

13) Un livre triste OU un livre qui fait peur.
Un livre qui fait peur. Je déteste pleurer pendant un livre ainsi que les livres tristes en générales. Je préfère un bon livre bien flippant à ne pas lire la nuit.

14) Un livre avec un prologue OU un livre avec un épilogue.
Un prologue ! Non pas que je déteste les épilogues mais je trouve ça inutile à la différence du prologue qui est censé nous en apprendre un peu plus.

15) Ne pas pouvoir acheter de livres pendant 6 mois OU avoir une panne de lecture de 6 mois.
Ne plus pouvoir acheter de livre pendant 6 mois. Je peux largement m'en passer mais une panne de lecture c'est horrible alors pendant six mois, je pourrais pas survivre.

Voilà c'est la fin de ce tag. N'hésitez pas à le reprendre et à me le dire pour que j'aille faire un tour !

samedi 23 avril 2016

Les cavaliers de l'apocalypse, Tome 3 : Mort - Larissa Ione

« Il n’y aurait pas de vainqueur… seulement de la souffrance. »

Titre : Les cavaliers de l'apocalypse
Auteur : Marissa Ione
Editeur : Milady
Collection : Bit-lit
Genre : Bit-lit
Date de publication : 10 juillet 2015
Nombre de page : 474
Prix : 8,20 

Coup de ♥

Synopsie : Thanatos, le plus mortel des cavaliers, a enduré des milliers d'années de solitude et d'abstinence pour empêcher la fin des temps. Pourtant il suffira d'une nuit avec la séduisante guerrière Aegie, Regan Cooper, pour réduire à néant des siècles d'efforts. Mais leur étreinte enfiévrée aura une conséquence pire que l'Apocalypse : Regan va tomber enceinte. Et lorsque Thanatos parviendra à dépasser sa colère d'avoir été manipulé par la jeune femme, il va comprendre que pour empêcher Armageddon, il doit sacrifier la seule chose qu'il a jamais désirée : une famille.






Je me suis jeté sur ce troisième tome ravi de retrouver les cavaliers et surtout Thanatos qui reste mon petit chouchou d'amour.

J'ai eu un peu de mal avec le début non pas parce que ce n'était pas intéressant mais parce que je faisais une overdose de ce genre. Au final passé l’événement du début, cela devient une routine entre Thanatos et Regan. Peut-être cela a-t-il joué sur le fait que j'ai vraiment avancé lentement au début. Pourtant l'histoire est assez intéressante et surtout c'est l'affrontement final avec Pestilence, je m'attendais donc à plus le voir mais cela n'a pas été le cas et c'est dommage. Le dénouement arrive un peu bâclé comparer à toute l'histoire qu'il y a avant.

Le suspense est présent du début à la fin. Tout comme le deuxième tome, Thanatos cache des secrets et on va de révélations en révélations. Je n'ai pas à me plaindre de ce point de vue là ! Je n'avais rien deviné et certainement pas la fin ! Ce livre m'a fait passer par toutes les émotions. J'étais ému et triste. J'ai rigolé et j'étais en colère. Bref, il ne faut pas avoir de problème cardiaque !

Thanatos ! Mais Thanatos ! Parmi tous les personnages c'est de loin lui le meilleur ! Il a un sacré caractère et je me suis reconnu en lui parfois, dans sa vie de reclus et d'associable les pouvoirs en moins. Il est tellement chou, c'est le bad boy par excellence et j'avoue j'ai craqué pour lui. Je suis faible ahah ! De plus sa relation avec Regan est tellement plus réelle que les précédentes. On voit vraiment l'évolution. Pestilence est trop peu présent à mon goût alors que c'est quand même le moment fatidique de savoir s'ils vont réussir à le tuer ou non. Ares et Limos sont aussi peu présents mais cela ne m'a pas beaucoup gênée. Un gros point pour les personnages qui sont toujours aussi attachants.

La fin est époustouflante ! Autant dans les autres était incroyable autant mon cœur n'a jamais battu aussi vite. Ceux qui me suivent sur instagram seront que j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps et la toute fin m'a coupé le souffle. Larissa Ione a tout donné et ça a donné un véritable feu d'artifice ! 
 
Un coup de cœur comme les précédents tome même si le début est assez difficile car trop répétitif la fin est magique et simplement parfaite ! Un Thanatos plus attachant que jamais. Rien à redire sur le suspense et on est souvent pris de cours à nous en faire pleurer ou mourir de crise cardiaque.

♫ ♫ ♫ ♫



mercredi 20 avril 2016

Les chroniques lunaires, Tome 2 : Scarlet - Marissa Meyer

« Mais tu es la seule, Scarlet. Tu seras toujours la seule.»

Titre : Les chroniques lunaires II : Scarlet
Auteur : Marissa Meyer
Editeur : Pocket Jeunesse
Collection : /
Genre : Science-Fiction
Date de publication : 7 novembre 2013
Nombre de page : 475
Prix : 17,90




Synopsie : Bien loin de l'asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.



J'avais eu un immense coup de cœur pour le premier tome Cinder malgré le doute. La fin m'avait largement donné envie de lire la suite. Une fois être mes mains je l'ai immédiatement commencé.


J'ai dévoré les premiers pages. On rencontre un nouveau personnage très prometteur, Scarlet avec beaucoup de caractère comme Cinder. Je me suis prise dans l'histoire et puis soudain nous retrouvons Cinder en plein milieu d'une super action. Ça m'a fait un choc. Et même si j'étais heureuse de retrouver mon héroïne préférée, la coupure de l'action est vraiment brutale et hélas cela dur jusqu'à la fin. Dans certains livres, c'est bien fait mais ici j'ai vraiment eu l'impression que c'était une punition. Il y a trop d'intrigue en même temps et ça gâche l'effet désirer.


Scarlet est une super héroïne et j'ai beaucoup aimé la suivre mais certaine de ses réactions m'ont un peu énervé surtout vis-à-vis de sa grand mère. Je la trouve beaucoup trop niaise à la différence de Cinder (vous l'aurez compris, j'adore Cinder). Je suis tombée amoureuse de Loup jusqu'à un certain moment, que comprendrons les gens qui l'ont lu, et je me suis pris à le haïr jusqu'à la fin (il m'a brisé le cœur ! ). Mais cependant j'ai adoré le travail autour de ce personnage et toute l'histoire qu'a sue créer l'auteur autour de tous les autres. Ils prennent chacun leur importance dans l'histoire et j'ai beaucoup aimé que chacun prenne autant d'importance. J'aurais aussi aimé avoir le point de vue de Kai plus souvent, juste pour savoir ce qui se passait dans le château mais ce n'est qu'un petit détail.

Le suspense est présent et il est surtout insoutenable. La majorité des révélations arrivent comme un coup de massue et pourtant on se rend compte que si on avait fait plus attention on aurait pu s'en rendre compte. C'est un véritable puzzle et j'ai adoré ! Rares sont les livres à savoir nous tenir autant en haleine (excepté Rivage Mortel de Carrie Ryan. Ce livre est l’excellence.). De ce côté de l’histoire il n'y a pas grand-chose à dire, c'est un travail d'artiste !


La fin est simplement géniale ! On entre enfin dans le vif du sujet et il me tarde vraiment de pouvoir lire Cress. Marissa Meyer a l'art et la manière de nous frustrer lors de ses fins.

Un bon livre même si je l'ai trouvé en dessous du premier tome qui avait été un véritable coup de cœur. Pour cette fois trop de petit détail font que cette lecture n'a pas été parfaite même si elle s'en rapproche grandement. Des personnages géniaux et réalistes ainsi qu'un suspense insoutenable qui nous mène par le bout du nez.

Chronique partenaire : L'envol des mots

samedi 16 avril 2016

La communauté du sud, Tome 6 : La reine des vampires - Charlaine Hariss


« -Si c'est la proie qui fait le premier pas, ce n'est quand même pas pareil ! a-t-elle ronchonné. Ah! Les gens de nos jours ! »

Titre : La reine des vampires (La communauté du sud T6)
Auteur : Charlaine Harris
Editeur : J'ai lu
Collection : /
Genre : Bit-lit
Date de publication : 28 octobre 2009
Nombre de page : 410
Prix : 8,90

 
Synopsie : « C'est moi Sookie, je suis de retour, mais cette fois, je pars en mission dans la capitale du vice ! La reine des vampires m'a ordonné d’enquêter sur la mort de ma cousine-vampire Hadley. Et quand la reine ordonne... Bonne fille, j'obéis mais l'héritage d'Hadley attise la convoitise.Heureusement, Quinn, mon sublime tigre-garou, m'accompagne dans cette quête sanglante. »
Sookie Stackhouse a quitté le fin fond de la Louisiane pour la nouvelle-Orléans et utilise ses talents de télépathe pour enquêter sur la mort suspecte de sa cousine, dont la nature des relations avec la reine est encore trouble... De révélation en révélation, Sookie va rapidement regretter la vie paisible et les vampires finalement si peu terrifiants de Bon Temps.

Je vous fais une chronique sur le tome 6 alors que je ne l'ai pas fait pour les autres, pourquoi allez-vous me dire ? Car j'ai lu les autres tomes il y a un petit moment, tout simplement. Donc je vais vous faire un court résumé de ce que j'ai pensé des autres tomes.


J'ai eu, au début, beaucoup de mal avec l'écriture. Je l'ai trouvée trop légère et les livres commencent tous assez lentement pour finir en apothéose. Pourtant malgré ma peine à avancé je me suis accroché ayant adoré la série. Même si cela prend des tournures étranges j'aime l'univers et je veux vraiment finir cette série.

Pour revenir à nos moutons. Le tome 6 n'échappe pas à la règle du début très lent. J'ai d’ailleurs abandonnée ma lecture il y a quelques mois et je l'ai reprise récemment. Pendant la première partie du livre je me suis vraiment ennuyée. Mais passé ce moment l'histoire a enfin pris un tournant capital et je l'ai dévoré !


Les personnages sont un grand point positif. Je les aient tous adorés. Ils ont chacun leur personnalité, ils sont bien mis en avant même les personnages secondaires. On remarque qu'il y a un véritable travail et ça fait plaisir. C'est rare que je me souvienne de tous les personnages, surtout quand ils sont nombreux comme ici. Sookie m'a pourtant énervé quelques fois à cause de sa culpabilité qui a tendance à venir un peu tout le temps et pour rien.

Le suspense lasse à désirer au début. A part savoir si elle va obtenir les faveurs de telle ou telle personne, ça ne va pas chercher loin. Même les petits événements plus ou moins tragiques n'arrivent pas à rajouter de l’envie. Le suspense n'arrive que quand Sookie va à la Nouvelle-Orléans soit beaucoup trop loin dans l'histoire. Pourtant passé ce délais on est prit dans l'histoire. J'ai dévoré la fin ! Et je suis tombés un peu sur le cul même si je me doutais de la solution d'ensemble. C'était très bien rodé.

Mais comme tous les autres tomes c'est l’écriture qui me gêne le plus. Je n'accroche pas, surtout quand c'est le début et que c'est lent. Vous allez me dire : mais pourquoi tu continue ? Car j'adore l'histoire et je suis une fan de la série. Mais parfois (même souvent) l'auteur met des touches d'humour entre parenthèses ou rend le personnage plus proche de nous. Dans ses moments, je trouve que cela casse le rythme, on sort de l’histoire et on se retrouve dans un journal intime. Comme quand un acteur regarde la caméra lors d'un film. Ça casse l'action. Peut-être que certain aiment bien mais moi, après 6 tomes je ne m'y suis toujours pas habituée.

Un tome qui comment très lentement et qui ne présente que peu de suspense mais une fin en apothéose et bourrer d'action qui rattrape volontiers le début. Une écriture difficile par moment car pas toujours romancée à 100%. Mais il me tarde de lire la suite et d'en savoir plus sur les histoires d'amour de notre chez Sookie.

mercredi 13 avril 2016

La sélection, Tome 2 : L'élite - Kiera Cass


« L'amour, c'est une peur qui vous donne des ailes. »

Auteur : Kiera Cass
Editeur : Robert Laffon
Collection : R
Genre : Dystopie
Date de publication : 17 avril 2013
Nombre de page : 360
Prix : 16,90
Synopsie : La sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...

J'ai enchaîné ce second tome avec le premier, au moins je n'avais pas de problème de trou de mémoire qui m'arrive souvent quand je traîne trop à lire un livre.

Que dire ? Mon avis est assez mitigé. Je l'ai commencé sans appréhension et ravis de revoir Maxon, America et Aspen. Le début est prometteur, une nouvelle compétition plus dur et surtout avec des coups bas. Puis peu à peu l'histoire essouffle et devient vite répétitive. Nous somme toujours dans la sélection et au final cela reste la même chose que dans le premier tome. Plaire au prince, faire montrer son intelligence et sa débrouillardise et l'attaque des rebelles. Pendant au moins cent pages, je n'avais pas envie de retourner dans le livre à chaque fois, et je faisais un sacret effort. Pour vous dire, j'ai même repris une lecture que j'avais abandonnée la trouvant plus intéressante. Ce point m'a beaucoup déçu.

En ce qui concerne les personnages je suis aussi mitigé aussi. Je me suis quand même attacher à Maxon et dans ce tome il m'a plus que déçu. Je n'ai pas compris certaines de ses réactions et encore moins celle d'America. Ici j'ai retrouvé une héroïne complètement indécise et pas foutu de prendre une décision ou, si elle en prend une, c'est la catastrophe. J'avais envie de la secouer pour qu'elle se réveille. Pendant tout le livre, elle demande de la patience pour ci ou ça et j'en ai vraiment eu marre. Aspen m'a énervé aussi, non pas qu'il était méchant ou autre, mais il ne cessait de vouloir se rapprocher d'America et était jaloux de Maxon alors qu'à la base il l'a quand même quitté. Bref je ne pouvais voir aucun personnage.

Le suspense est quand même très présent et certains événements m'ont pris de court. J'en ai même pleuré. Je n'ai absolument rien à redire sur ce point même si je sais déjà la fin de l’histoire, cela paraît évident. L'auteur sait mettre de l'action et des révélations là où il faut (sauf au milieu, elle a dû oublier cette partie).

Heureusement la fin rattrape le milieu. On va de révélation en révélation, America se reprend enfin et elle devient une véritable héroïne qu'on admire. Pareil pour Maxon et Aspen. La fin m'a carrément laissé sur le cul et j'ai adoré ! Dommage que l'auteur n'est pas su insuffler autant de vie durant tout son récit.

Un bon livre dans l'ensemble et qui mérite d'être lu même si le manque d'action à certains moments est a déplorer. Les personnages deviennent vite fatiguant et très clichés. Le suspense est pourtant présent et nous ne manquons pas de révélation durant l'histoire surtout vers la fin où on est laissé sur le cul. Vivement la suite quand même, pour savoir enfin comment se finira cette histoire !

Chronique partenaire : L'envol des mots

samedi 9 avril 2016

La selection, Tome 1 - Kiera Cass


« Que tu gagnes ou que tu perdes, ça ne changera rien. Tu seras toujours ma princesse. »

Auteur : Kiera Cass
Editeur : Robert Laffon
Collection : R
Genre : Dystopie
Date de publication : 12 avril 2012
Nombre de page : 343
Prix : 16,90




Synopsie : Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...
Chronique partenaire : L'envol des mots


J'hésitais beaucoup à lire ce livre sachant que l'histoire ne m'intriguait pas tant que ça. Mais ayant vu que des critiques positives je me suis lancée avec quelques appréhensions.
Le format est déjà un bon point. Il n'est pas très long et je pense que c'est plutôt bien même si j'avais un peu peur que cela manque de détail et de profondeur. Finalement, heureusement qu'il ne fait pas plus de 400 pages. J'ai pu le lire rapidement et c'était bien.
L'histoire, au début, est comme toutes les autres et l'écriture m'a d'abord paru un peu simple. Les premiers chapitres sont un peu répétitifs je trouve, comparé à la suite. Je ne voulais qu'une chose qu'elle aille à la sélection, puisque sur ce coup il n'y avait aucune surprise. J'ai tout abord beaucoup aimé Aspen et puis je l'ai haïs et je trouve original de la part de l'auteur de jouer avec nos sentiments. Au début América m'a semblait cruche, le genre de fille naïve et trop commune mais au fur et à mesure du livre j'ai fini par beaucoup l'apprécier même si certaines de ses réactions m'ont énervée. Maxon est vraiment à craquer au début et au fur et à mesure il est devenu aussi insupportable qu'Aspen. Au final aucun des deux ne me convient. Moi je choisis la team Gerad !

La suite de l'histoire est une très bonne idée. Je déplore le manque d'action mais je mentirais en disant que je ne me suis pas prise au jeu. J'ai vraiment dévoré ce livre. Le suspense n'est pas insoutenable non plus même si certain événement m'ont surprise. A l'image d'Immortels de Cate Tiernan, ici on a l'histoire d'une jeune fille qui est en compétition et en dehors des concurrentes il n'y a pas vraiment d'action. Pourtant je ne me suis pas ennuyée, quelques éléments et l'écriture, il faut le dire exceptionnel même si elle est simple, nous permettent de nous plonger dans l'histoire et cela rend le tout intéressant.
Cependant les personnages sont trop nombreux à mon goût. A part sa famille, Maxon, Aspen et son amie et quelques autres je ne savais plus qui était qui. Ce n'est pas si gênant mais parfois l'auteur nous balançais des noms sans qu'on sache de qui elle parlait. Aucune ne se démarque et c'est beaucoup plus compliqué à les distinguer les unes des autres. J'espère que le tome deux seras plus clair sur ce point parce que cela peut vite nous perdre.
Un très bon livre est un très bon moment passé. L'univers m'a finalement beaucoup plus même cela manquait légèrement d'action à certains moments. Il me tarde de lire la suite et d'en savoir plus sur l'affaire América/Maxon.

mercredi 6 avril 2016

TOP 5 #2 - Les personnages les plus marrants

Hey les bibliophiles !

On se retrouve pour le top 5 du mois. On est en avril et qui dit avril dis poisson d'avril je vais donc vous présenter les 5 personnages qui m'ont fait le plus rire.

5. Simon Lewis, The Mortal Instrument




Simon est donc le meilleur ami de Clary. Je n'ai lu que le premier tome de cette série n'ayant pas accroché mais Simon m'a immédiatement fait rire. Ce mec est juste un hilarant. Je l'ai tout de suite aimé. C'est un peu le maladroit du groupe. J'espère qu'ils ont gardé ce cote pour faire la série, ça donne de la fraicheur à l'univers très sombre.










4. Emmett, Twilight






Emmett est toujours prêt à rire et prend tout du bon côté. Que ce soit dans les livres ou dans les films je l'adore. C'est le genre de personne a toujours vaoir le sourire et c'est tellement bien. Il a beau être un personnage secondaire je l'ai beaucoup aimé.








3. Percy Jackson, Percy Jackson


Je pense que plus maladroit (surtout avec les filles) il n'y a pas. C'est d'ailleurs un point qui m'avait manqué dans le film. Dans le livre, il se retrouve toujours dans des situations improbables et sort toujours des phrases à mourir de rire. A croire que c'est un aimant à problème. J'adore ! Comme quoi tous les demi-dieux ne sont pas coincés.









2. Ron Weasley, Harry Potter



Tout le monde sera d’accord avec moi, Ron est génial. Surtout dans les premiers films. Ma phrase préférée : « Suivez les araignées. Pourquoi pas suivez les papillons ? ». Il est génial parfois même plus que Harry je dirais car il est tellement plus réaliste et on se sent proche de lui. Nous aussi on flipperait si on nous demandait de suivre des araignées.








1. Augustus Waters


Augustus. Autant Nos étoiles contraires livre n'est pas mon livre préféré autant ce personnage est génial. Il est tellement marrant, gentil, attentionné et trouve toujours la phrase qu'il faut dire. Même dans sa façon d'être. Il sait voir la vie du bon côté. C'est pour moi, le grand vainqueur !
Et vous, quel personnage vous a fait le plus rire ?

dimanche 3 avril 2016

Book Haul - Mars 2016

Hey les bibliophiles !

Voila donc le Book Haul trop chargé à mon gout. Moi qui avait réussis à faire baisser ma PAL, le mois de mars lui a porter un coup. Heureusement pour moi, la pluparts m'ont été offert ou était d'occasion (oui ! j'essaye de me rassurer comme je peux !).



Les cavaliers de l'apocalypse :  L'amour est une émotion défendue à l'immortelle Limos. Promise à Satan, celle qui deviendra Famine si elle se range aux côtés du mal est terrifiée par la réaction de ses frères s'ils découvrent la manière dont elle les a trahis des siècles auparavant. Mensonge après mensonge, la Cavalière se retrouve seule face à ses démons lorsque l'enfer engloutit littéralement Arik Wagner, le militaire humain qui a eu le culot de l'embrasser... et d'éveiller son désir. Une tentation qui risque de déclencher l'Apocalypse si Limos décide d'y céder.Les cavaliers de l'apocalypse était l'incontournable. Etant tombée amoureuse de cette série il me fallait la suite et il n'est pas resté longtemps dans ma PAL. Tout comme le premier tome, celui-ci fut génial ! Pour plus de détail je vous invite à voir ma chronique ICI

Hush Hush : L'amour ne faisait pas partie des plans de Nora Grey. Elle n'avait jamais été particulièrement attirée par les garçons de son école, même si sa meilleure amie, Vee, faisait tout pour ça. Mais ça, c'était avant l'arrivée de Patch.
Avec son sourire et ses yeux qui semblent voir à l'intérieur d'elle-même, Nora est attirée vers lui malgré elle. Mais après une série de rencontres effrayantes, Nora ne sait plus en qui avoir confiance. Patch apparaît partout où elle est et semble en savoir plus sur elle que ses meilleurs amis. Elle ne sait trop si elle doit lui tomber dans les bras ou s'enfuir. Et quand elle décide de chercher des réponses, elle entrevoit une vérité plus troublante encore.

Je ne sais pas vraiment pourquoi je l'ai acheté. Un achat compulsif peut être. J'en ai entendu beaucoup de bien et cela change beaucoup de mes lectures habituelles alors pourquoi pas.

Vampire Nation : Nicole Martin n'avait que huit ans quand les esclaves vampires se sont rebellés. À présent, elle consacre sa vie à débarrasser la planète de leur engeance maudite. Riker, un vampire renégat, brûle de venger les siens asservis par la famille de Nicole. Pourtant, enlever la jeune femme ne tourne pas exactement comme il l'avait prévu. Les deux ennemis jurés se découvrent une attirance mutuelle. La haine devient obsession, désir... peut être même rédemption. Mais Riker pourra-t-il dompter cette fougueuse jeune femme qui pourrait l'anéantir ainsi que toute son espèce ?
Vampire + Larissa Ione = super livre ! J'adore la plume de cette auteure et je me suis dis que ce serais bien de découvrir une autre de ses séries sachant que Demonica ne me tentait pas vraiment. J'espère autant apprécier que les Cavaliers de l'apocalypse.

Midnighters : Il existe une ville, aux Etats-Unis, où le temps s'arrête à minuit. Plus un être ne bouge, tout semble figé... S'ouvre alors l'heure secrète. Le monde appartient aux darklings, des créatures maléfiques qui rodent dans les ténèbres. Seuls quelques ados, nés à minuit pile, sont capables d'évoluer dans cet espace-temps. Ils se surnomment entre eux les midnighters. Tous ont des pouvoirs spéciaux. Tous, sauf Jessica Day. Pourtant, les créatures de l'ombre sentent en elle un danger redoutable et sont prêtes à l'éliminer...
L'histoire m'a beaucoup intriguée. Même si la couverture et l'auteur m'ont repoussée au début. J'ai beaucoup hésité. Finalement il n'était vraiment pas cher et j'avais envi d'acheter des livres. Donc comme avec Hush Hush j'ai craqué.

L'élite : La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...

Encore une promotion. Je venais de finir la Sélection et j'ai sauté sur l'occasion pour lire la suite. Encore un achat compulsif j'avoue ahah. Finalement j'ai beaucoup de mal à le finir à la différence du premier tome.

Scarlet : Bien loin de l'asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.
Un petit cadeau pour moi même pour mon anniversaire. C'était LE livre qu'il me fallait sachant que le premier tome a été une merveilleuse découverte. Je suis vraiment impatiente de connaître la suite.

Oksa Pollock : Oksa Pollock, 13 ans, pensait être comme tout le monde, mais ce soir tout a changé… Un peu angoissée par la rentrée dans son nouveau collège, Oksa déclenche tout à coup des phénomènes étranges dans sa chambre. Un coin de son bureau prend feu, ses cartons de déménagement pas encore défaits explosent… Elle qui a toujours rêvé d’être une ninja, voilà qu’elle se découvre des dons surnaturels ! Perdue et terrifiée, elle se garde bien d’en parler. Mais ce n’est pas fini. Le même soir apparaît sur son ventre une mystérieuse empreinte. Mise dans la confidence, sa grand-mère, l’excentrique Dragomira, lui avoue le secret de ses origines : la famille Pollock vient d’Édéfia, un monde invisible caché quelque part sur Terre.Oksa est leur Inespérée, leur seul espoir d’y retourner. Oksa ne sera plus jamais la même. Et malgré l’aide de son meilleur ami Gus, il va lui être bien difficile de concilier sa vie de collégienne ordinaire avec l’accomplissement de son stupéfiant destin. 
Je n'allais pas cracher sur un livre gratuit et puis ce livre m'intriguait depuis un moment même si c'est jeunesse. Ca me fait penser à Harry Potter, mais a part ça, ça sera une grosse surprise.

Ennemis : Vous pensiez que vos parents seraient toujours là pour vous protéger ? Vous aviez tort...
A Londres, une étrange maladie a transformé les adultes en morts-vivants. Plus aucun endroit n'est sûr dans la ville pour les enfants. Des clans se forment comme celui du supermarché Waitrose mené par Arran. Un jour, quelqu'un vient les avertir de l'existence d'un autre abri à Buckingham Palace. C'est l'épreuve de la dernière chance. Les enfants traversent tout Londres pour fuir le danger.

Encore un livre gratuit. Il me faisait aussi de l'œil mais j'hésitais beaucoup car j'avais peur que cela ressemble trop des jeunes se prenant la tête pour rien. Je n'en attend pas beaucoup donc on verra bien.