samedi 27 février 2016

The originals, Tome 1 : L'ascension - Julie Plec


« Elle ne courait aucun danger, ne redoutait même pas les résidents les plus malfaisants de La Nouvelle-Orléans : aucun quartier ne lui faisait peur. »


Auteur : Julie Plec
Editeur : Hachette 
Collection : Black Moon
Genre : Fantastique
Date de publication : 18 février 2015
Nombre de page : 336
Prix : 16.50

Challenge Jeunesse/Young Adulte - 15

Synopsie : En arrivant à la Nouvelle-Orléans, en 1722, les Vampires des origines pensaient échapper à leur noir passé. Mais la ville est aux mains des sorcières et des loups-garous, peu disposés à partager leur ville avec des vampires. Alors qu'Elijah opte pour la diplomatie et la négociation, Klaus ruine tous ses efforts en tombant amoureux d'une belle et mystérieuse sorcière. Vivianne est en effet celle par qui la paix semblait possible entre les deux clans. Le trio des Vampires des Origines menace de voler en éclats.



Comment pouvais-je passer à coté de ce livre ? Etant littéralement fan des Originals, je me devais de le lire.

J'ai adoré retrouver ces personnages que j'adore. Vivre avec eux les aventures qui ont précédé la série était génial. Ils étaient fidèles à eux-mêmes, même si je dois dire qu'il y avait des défauts. Je ne sais pas si Klaus était aussi gentil mais je dois avouer avoir été déçu de ne pas retrouver l'homme sans cœur que je connaissais. C'est bien beau l'amour mais ça ne va pas à Klaus. Rebekah est pire que dans la série. On savait que c'était une fleure bleue mais ici elle bat tous les records. Le seul que j'ai réellement retrouvé c'est Elijah et ça a fait du bien.

Le livre manquait cruellement de profondeur. Les sentiments sont seulement survolés et tout reste assez en surface. C'est pour ça, je pense, que les personnages m'ont paru un peu fades. Mais je ne peux pas non plus critiquer car ce n'est pas une véritable auteure qui a écrit ce livre. A l'image de Journal de Stefan qu'ils avaient fait il y a deux ou trois ans, c'est seulement pour nous expliquer leur passé. L'écriture est simple comme tout le reste.

Le suspense est sensiblement présent même si je m'attendais à la majorité des actions. Ce qui a été nouveau c'est que je soupçonnait plein de gens et que au final ils n'arrivaient rien à cacher. Les gentils sont gentils (enfin tout est relatif) et les méchants sont méchants. Je m'attendais un peu à ce qui allait arriver, les Originals ne peuvent de toute façon jamais être heureux on dirait.

Un livre qui reste génial si on est fan mais il faut savoir faire abstraction de l'écriture globale qui est plus narrative. Je me doute bien que ce livre n'a été publié que pour faire de l'argent et on le ressens dans l'histoire. Mais je lirais quand même la suite juste pour en savoir plus sur les Originals.

samedi 20 février 2016

Les gardiens des éléments, Tome 1 : La maitresse de vent - Rachel Caine


« Il me fallait une raison de vivre. »

Auteur : Rachel Caine
Editeur : Panini Books 
Collection : Crimson
Genre : Bit-lit
Date de publication : 19 novembre 2010
Nombre de page : 330
Prix : 8.30


Synopsie Les gardiens existent depuis toujours. Certains d’entre eux contrôlent le feu, d’autres la terre, l’eau ou le vent, et les plus puissants sont capables de contrôler plus d’un élément. Faute de gardiens, Mère Nature ferait sans mal disparaître l’humanité de la surface de la Terre…Joanne Baldwin est une gardienne des éléments : en général, il lui suffit de faire un geste de la main pour apprivoiser la tempête la plus violente. Mais Joanne doit faire face à de terribles accusations de meurtres. Elle doit maintenant sauver sa peau. Son seul espoir s’appelle Lewis, le plus puissant des gardiens, aujourd’hui l’homme le plus recherché du monde. Sans lui, les chances de survie de Joanne fondent comme neige au soleil… Elle parcourt les routes des États-Unis, en espérant que Lewis puisse l’aider, tout en essayant d’échapper à la tempête qui veut sa peau… 

J'ai déjà lu la série Vampire City de la même auteur, je me suis dis que ce serait bien de découvrir un autre livre de cette auteur que j'aimais bien. J'ai aussi Funèbres qui traine dans ma PAL.

Je n'aime généralement pas trop les histoires de magie, je l'ai commencé avec quelques a priori. Le résumé me semblait un peu bancal. Bref rien de très enthousiasment. Nous entrons dans l'histoire et Joanne est déjà en fuite. On ne sais ni pourquoi ni comment. C'est bien beau de faire démarrer l'action dès le début mais s'il n'y a aucune explication c'est dur de suivre. Je dois avouer n'avoir pas compris grand chose pendant les cents première pages. Tous étaient confus. Je n'arrivais pas a assimilé les informations qui venait grâce aux souvenirs de Joanne. Mais le plus compliqué fus de comprendre le langage très spécifique de la météo. Moi qui n'y connaît strictement rien, j'avais l'impression de lire un livre scientifique. Mais peut-être que pour quelqu'un d'un peu mieux informé cela ne posera pas de problème. Voila un gros point négatifs.
Les personnages sont vraiment attachants. L'héroïne est simplement une héroïne de bit-blit comme je les aimes : fougueuse, tête de mule et marrante. Et surtout un vrai sac à ennuie. Les garçons sont à tombé et je peux vous dire que j'ai fantasmé sur plus d'un (je me calme.). On se prend dans leurs aventures même si je trouve que les sentiments ne sont pas assez présent. Moi qui aime bien savoir ce que pense les personnages. C'était parfois un peu trop concentré sur l'action.
Je n'ai pas vraiment sentis le suspense au début, j'étais plus concentré sur le fait de comprendre l'histoire. Cependant passé toutes les explications, j'ai enfin eu le cœur qui battait. On va de révélations en révélations. Tout du long Joanne a plein d'indice devant elle pour comprendre le pourquoi du comment mais elle ne comprend rien et moi non plus. L'auteur a sus garder le secret jusqu'au bout et c'est juste génial. J'avais beau me creuser les méninge j'étais complètement à coté de la plaque à chaque fois. La fin m'a complètement laissé sur le cul. Je ne m'y attendais pas du tout. Ce qui a largement rattrapé le tout.
J'ai retrouvé le style de l'auteur que j'aime toujours autant. Et malgré des débuts laborieux je dis : vivement la suite !

samedi 13 février 2016

É-den, Tome 1 : Les survivants - Élodie Tirel

« Le bonheur n'est fait que de fugaces instants. Quand l'un d'entre eux se présente il faut le saisir au vol. »

Auteur : Élodie Tirel
Editeur : Michel Quintin
Collection : /
Genre : Dystopie
Date de publication : 22 mai 2014
Nombre de page : 600
Prix : 15.90


Coup de ♥

Synopsie : 2260
Après une catastrophe planétaire qui a ravagé la surface de la Terre, une poignée d'humains vit en totale autarcie à Renaissance, une immense colonie souterraine.
Dans la zone résidentielle des nantis, É-Den, une adolescente surdouée, rêve de devenir médecin, au grand dam de sa mère. Quand elle découvre le journal de bord de son père, a vérité éclate : les Élus leur mentent. Dehors, la vie est peut-être encore possible.
Malgré les risques et incertitudes, É-Den décide de fuir de chez elle avec l'espoir de quitter Renaissance et de retrouver son père. En route, elle rencontre Siméon, un jeune orphelin qui vit dans la Cave, le quartier le plus dangereux de la colonie, avec un étrange racureuil aux capacités extraordinaires.
Ensemble ils vont tenter de rejoindre le onde extérieur, au mépris de tous les dangers.

Il faut dire que ce livre est resté un long moment dans ma PAL. Ayant déjà lu récemment un livre portant sur des survivants sous terre, j'appréhendais. Finalement n'ayant pas grand chose d'autre qui me tentais je l'ai commencé.

L'histoire commence assez rapidement. La mise en place de l'univers est rapide et claire, ce qui permet à l'histoire de s'installer. On entre dans le conflit et on est emporté par E-den. Je l'ai immédiatement aimé ! Sa personnalité était celle d'une héroïne qu'on aurait pu croiser dans la rue. Elle m'a paru tellement réaliste. Son histoire est touchante et parfaite. L'auteure a su lui insuffler un souffle nouveau. Siméon m'a beaucoup énervé au début mais je pense que c'était le but, et au fil de l'histoire je me suis aussi attaché à lui. Quant au racureuil : JE VEUX LE MEME !

L'écriture est fluide, ni trop complexe, ni trop facile et une fois commencé on ne lâche plus ce livre. Malgré mes nombreux contrôles j'ai réussi à le finir en moins d'une semaine. Associé à une histoire originale, nous avons le duo gagnant. L'histoire peut cependant paraître parfois un peu enfantine, surtout quand on a le point de vue de Siméon qui n'a que onze ans mais ça ne fait de mal à personne de retomber en enfance. 

Le suspense est là au début, car on se demande ce qui va arriver aux personnages avec tous les problèmes dans lesquels ils se sont mis. Mais au fur et à mesure on passe à autre chose et on délaisse un peu le suspense de base ce qui est, je trouve, assez dommage. Mais le tome deux promet de revenir aux sources.

Un livre qui reste un véritable coup de cœur. Tellement mignon et à la fois dur. La fin est insoutenable !

dimanche 7 février 2016

Les cavaliers de l'apocalypse, Tome 1 : Guerre - Larissa Ione


« Elle s'appelait Lilith et était une succube maléfique.
Il s'appelait Yenrieth et était un ange bienfaisant. »
Auteur : Larissa Ione
Editeur : Milady
Collection : Bit-lit
Genre : Bit-lit
Date de publication : 31 Octobre 2013
Nombre de page : 432
Prix : 8.20€


Coup de cœur ♥

Synopsie : Ares, destiné à devenir Guerre, craint peu de choses. Fin stratège et redoutable guerrier, il a participé à toutes les grandes batailles de l’Histoire et les émotions n’ont aucune prise sur lui. Pourtant une femme va tout changer.
Cara Thornhart, humaine, entraînée dans un monde qu’elle ne comprend pas et auquel elle ne peut survivre, se retrouve porteuse de la marque qui fera d’Ares un démon à part entière. Consumé par le désir et privé de tous ses pouvoirs lorsqu’il est près d’elle, Ares devra pourtant trouver le moyen de sauver la jeune femme d’une mort certaine, ou accepter d’être le héraut d’Armageddon.


J'adore la mythologie et depuis peu je m'intéresse beaucoup aux quatre cavaliers de l'apocalypse (suis-je folle ?). Quand j'ai vu ce livre je n'ai pas réfléchi, malgré le résumé peu aguicheur, je dois l'avouer. J'ai d'ailleurs hésité avant de la commencer.

L'action ne met pas de temps à arriver et avec elle les problème. A peine commencé et la pauvre héroïne était dans de beaux draps. La suite promettait d'être explosif. Je ne connaissais que peu de choses sur la mythologie des démons, et pourtant je ne me suis pas perdue une seule fois. J'ai su qui était les méchants et les gentils. Et heureusement, parce que des créatures il y en a. J'avoue quand même avoir eu du mal avec les "Anges déchut", les "Ange" et les "Non-déchut".

Le suspense est là sans être là. Pour les actions principales on se doute un peu de ce qui va se passer quand on a déjà lu ce genre de livre mais la surprise reste la même. Et avec toute les petites intrigues autour on ne manque pas de se creuser les méninge. L'apothéose reste la fin qui m'a laissé sur le cul. J'ai dû me retenir de pousser des cris de surprise à chaque ligne (j'étais dans le bus). La véritable fin, est tellement douce et belle. L'histoire d'amour de l'histoire est sublime, poétique malgré les touche moins catholique, car il ne faut pas croire mais dans ce genre de livre on échappe pas aux détails. C'est si bien raconté !

Les personnages sont, à mon sens, tous parfaits ! Cara a un sacré caractère sans pour autant dire des grossièretés à toutes les phrases. Guerre est un dieu vivant à la fois merveilleux et énervant tous comme ses frères et sœurs. J'aime les méchants. Les gentils. Les lâches. Il sont tous ici pour quelque chose et ont tous un secret. C'est tellement excitant de les voir plonger ou au contraire les voir monter toujours plus haut. J'ai adoré suivre leurs aventures.

Rien ne m'a manqué et tous été parfait. Parfaitement assemblé pour former une mélodie de Bit-Blit incroyable. Je n'attends plus que la suite pour découvrir les secrets que cachent les personnages. Vite !

mardi 2 février 2016

Bilan du mois - Janvier 2016

Bonjour mes bibliophiles !
 
Aujourd'hui je vous montre mes premières lectures de l'année.

Avec cinq livres de moins dans ma PAL (oui, je n'ai pas acheter d'autre livre !) je suis optimiste.

J'ai lu en Janvier...


 
Cinder de Marissa Meyer :  Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l'Espace, un peuple sans pitié attend son heure...
Personne n'imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer...
 
Alice au pays des merveilles de Gena Showalter : Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde... Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.
 
Entretien avec un vampire de Anne Rice : À la Nouvelle-Orléans, dans l'obscurité d'une chambre d'hôtel, un jeune homme est le dépositaire d'un étrange et fascinant récit.
Deux siècles plus tôt, en Louisiane, riche propriétaire terrien, Louis n'a plus goût à rien. Dépressif, lassé de vivre, il n'aspire qu'au repos éternel. Lestat, jouisseur amoral, assoiffé de vie et de plaisirs, croise sa route et scelle son destin.
En le faisant vampire, il devient le guide de son âme damnée et torturée dans le monde de la nuit.
 
Phobos de Victor Dixen : Reprise de la chaïne Genesis dans 3 secondes... 2 secondes... 1 seconde...Ils croyaient maîtriser leur destin. Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d'avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations. Elle croyait maîtriser ses sentiments. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son coeur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé. Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier. Le deuxième tome haletant du thriller spatial de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire.
 
Animale de Victor Dixen : Et si le conte le plus innocent dissimulait l’histoire d’amour la plus terrifiante ?
1832. Blonde, dix-sept ans, est cloîtrée depuis toujours dans un couvent perdu au cœur d’une forêt profonde. Pourquoi les sœurs l’obligent-elles à couvrir ses cheveux d’or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes sombres ? Qui sont ses parents, et que leur est-il arrivé ?
Alors qu’elle s’enfuit pour remonter le fil du passé, Blonde se découvre un versant obscur, une part animale : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.
Une héroïne inoubliable, une traque haletante, un amour fou.