samedi 26 décembre 2015

Le labyrinthe, Tome 2 : La terre brûlée - James Dashner


— Un faux espoir, dit-elle. Je suppose que c’est mieux que le désespoir


Auteur : James Dashner
Edition : PKJ
Genre : Dystopique
Date de parution : 14 août 2013
Nombre de pages : 414
Prix : 18.50

Synopsie : Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l'Épreuve. Mais à l'extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre... et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au cœur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix... et un peu d'amour ?



Voici un best seller que j'ai mis du temps à lire. J'ai beaucoup aimé le premier tome mais je ne ressentais pas l'envi de lire la suite. Cependant comme le film sortait je me suis dis qu'il serait peut-être temps.

Je n'attendais pas beaucoup de ce livre, et je l'ai commencé un peu de travers pensant qu'il ne me plairait pas puisque le Labyrinthe n'était plus là et que c'était pour moi l'essence même de l'histoire. Seulement il m'a suffit d'un seul chapitre pour que je tombe accro ! J'ai été prise dans l'histoire dès le début, l'action commençant avec vivacité. James Dashner nous fait rentrer dans le fond de l'histoire dès le début. Déjà c'est un gros point positif. Et tout au long de l'histoire ça ne fait qu'aller crescendo. Pourtant je dois avouer que vers le milieu j'ai commencé à trouver le temps long, rien de bien méchant mais il faut bien trouver des points négatifs. L'intrigue et l'histoire sont vraiment très bien.

Les personnages. Je vais le dire maintenant : Thomas m'est sortie par les trous de nez ! Voilà c'est dit. Honnêtement ses réactions m'ont légèrement agacé. Toujours à s'apitoyer sur son sort. Au bout d'un moment faut arrêter. Minho m'a aussi beaucoup énervé pendant le livre, à jouer son petit chef hautain. Ne parlons même pas de Teresa. Même si à la fin j'ai compris le pourquoi du comment pendant tout le livre elle m'a vraiment énervé. Les seuls que j'ai appréciés ce sont les nouveaux et Newt toujours aussi fidèle à lui-même.

Je vais quand même lire la suite en espérant qui sois aussi bien que le premier et qu'il ne suive pas la même chute que Divergente dont le dernier tome avait été une déception immense.

L'histoire est bien, l'intrigue est bien ficelé et on ne s'ennuie pas. Cependant les personnages sont parfois fatiguant et je dois avouer que parfois je voulais juste leur hurler d'arrêter de faire les cons. J'ai donc beaucoup aimé le livre cependant c'est loin d'être un coup de cœur à cause des personnages.


Je fais une petite parenthèse pour le film. En gros tout se que j'ai aimé dans le film je n'ai pas aimé dans le livre et inversement. J'ai trouvé l'histoire fade et tellement éloigné du livre. Je n'avais jamais vu ça, comment peut-on prendre t'en de liberté. Ce film ne mérite pas le nom d'adaptation. En revanche j'ai préféré les personnages, en même puisque l'histoire n'avait rien à voir je ne pouvais que les aimer. En somme une belle déception.

jeudi 24 décembre 2015

L'ile de l'oubli - Melissa de la Cruz

« Les mauvaises graines donnent-elles toujours de mauvais fruit ? »

Auteur : Melissa de la Cruz
Edtion : Hachette
Genre : Fantastique
Date de sortie : 1 juillet 2015
Nombre de pages : 304
Prix : 15.90 €


Synopsie : "Il y a vingt ans, tous les Méchants de tous les contes de fée ont été bannis du royaume d’Auradon et réduits à vivre dans une prison sur une île. Et quand on parle de Méchants, c’est vraiment de la crème de la crème de la méchanceté : Cruella d'Enfer, Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et compagnie… Cette île est protégée par une force magique qui maintient les prisonniers et leurs enfants en captivité. La vie y est sinistre et monotone. C’est un endroit sale, qu’on laisse pourrir, oublié du reste du monde… Cependant, dans les profondeurs de la mystérieuse Forteresse Interdite, un œil de Dragon est caché. Il est la clé de leur liberté. Or, seul le Descendant le plus intelligent, le plus mauvais et le plus diabolique pourra le trouver… à moins qu’il s’agisse d’une Descendante ? "

Moi qui adore les contes, je ne pouvais pas passer à coté de ce livre. J'en attendais beaucoup.


L'histoire est une très bonne idée. Donner des enfants aux plus grands méchant de Disney c'est quand même une idée très original. Sur ce point je pense que je n'ai rien à dire, je n'ai encore jamais vu un livre qui pourrait lui ressembler. Melissa de la Cruz a eu une brillante idée. J'ai aussi beaucoup aimé me mettre dans la peau des méchants. C'est vraiment innovant et au final c'est une super expérience. Même si parfois je me disais : "Mais comment peuvent-ils faire ça ? C'est horrible !". C'était très marrant.

L'amitié entre Mal (la fille de Maléfique) et Jay (le fils de Jafar) qui est, disons, assez spécial. Ils n'avoueraient jamais qu'ils sont amis mais on voit bien qu'ils sont inséparables pour les coups foireux. Carlos (le fils de Cruella Denfer) est vraiment très marrant, c'est un peu la "tache" parmi les méchants : c'est un trouillard, un fan de science et il est une victime. Quant à Evie je l'ai trouvé un peu effacé. Pour la fille de la Méchante Raine je m'attendais à quelqu'un d'un peu plus narcissique, et plus mesquine. Au final c'est une fille timide et qui se fait marcher sur les pieds. J'avoue être déçu !

Comme je l'ai dit l'histoire en elle-même est vraiment bien. Même si on part dans un nouveau monde l'auteur arrive à nous le décrire à la perfection, si bien qu'on croirait y vivre. Et l'auteur (enfin c'est ce que moi j'ai compris) nous incite à avoir pitié des méchants, où en tout cas des Descendants. Car dans le livre nous avons le point de vue des méchants sur L'ile de l'Oubli mais aussi celui d'un gent sur Auradon. Et les gentils m'ont énervée à un point ! Beaucoup trop gnangnan à mon gout.

L'intrigue est bien menée, les péripéties sont intéressantes et la fin nous laisse un peu sur le cul genre : "J'ai loupé un chapitre ?". Ce n'est pas non plus l'intrigue du siècle mais elle n'est pas mauvaise. Et puis voir l'évolution des personnages était très intéressant. Je ne vous en dis pas plus !

Mais comme il y a toujours des points négatifs, on va y passer. L'écriture. Voilà ce qui m'a le plus gêné au final. Le vocabulaire, les tournures de phrase sont familières. Dans les dialogues je comprend mais dans la narration pas vraiment. Certaines expressions m'ont beaucoup gênée. Quelques-unes par-ci par-là, il n'y a pas de soucis, ça rajoute de l'humour mas pas tout le temps ! C'est vraiment pour les 12/13 ans je pense. C'est comme ça que je l'ai ressenti, certains pourront aimer je pense. Il se lit aussi très vite, presque trop je dirais, j'aurais voulu en savoir plus.

Je tiens à préciser que ce livre est l'Avant du film qui est passé sur Disney Chanel.

Le livre est une très bonne idée et ne manque pas d'originalité. On se retrouve dans la peau des méchants et je trouve ça vraiment marrant. Les personnages sont attachants sauf peut-être quelques-uns que j'ai trouvés trop gentils. Un monde nouveau très bien décrit. L'intrigue est très présente et bien conduite. L'évolution des personnages est très intéressante aussi. L'écriture est un peu simpliste et s'adresse à un jeune public. Un peu court à mon gout.
♫♫♫